Mon retour sur le système Fate

 

 

Cela fait maintenant quelques mois que je mène sur une table de Ravenloft utilisant le système Fate, et notamment le Fate Freeport Companion proposant une adaptation Fantasy de ce cher système.

Je vous fait un petit retour sur mon expérience.

 

– Les notions de bases du système sont longues à maîtriser côté joueur.

Les aspects sont assez vite compris par contre, l’habitude de jongler avec eux en les invoquant, les contraignant et en les révélant nécessite pas mal de temps. C’est lié aussi au fait (fate) que je découvre moi aussi le système.

 

– Sur les 4 actions, la principale est « Créer un avantage ».

C’est vraiment le cœur du système, une fois comprise cette action permet de révéler pleinement ses qualités. Sans cela on se retrouve avec un système Lambda et même plutôt fade.

 

– La création des prouesses est dure à équilibrer.

Les prouesses sont des exceptions au système, même avec tout le bon sens du monde l’équilibre est précaire, c’est la contrepartie du Freeform. Les sorts proposés dans le Fate Freeport Companion sont assez puissants, et ce surtout après quelques progressions.

Je cite par exemple Cure Serious Wounds qui permet tout de même de supprimer n’importe quel conséquence (sauf extrême) de manière instantanée, ou la classique Fireball qui permet d’attaquer toute une zone à +2 et d’enflammer la zone, avec tout ce que cela implique.

 

– La création de personnage est excitante.

A part la création des 3 derniers aspects liés à l’histoire commune entre les personnages du groupe. Certes cela permet d’avoir un lien entre les personnages mais selon mon point de vue, un seul aspect aurait suffit. Je me suis penché sur le bouquin Aperita Arcana, un petit bijou permettant lui aussi de faire de la fantasy avec Fate. Il propose une répartition d’aspect différente qui colle mieux avec le genre. (Classe / Race / Background / + 2 autres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *